Louis SABATTIER


1863, Annonay / 1935, Nice
Peintre - Dessinateur

Né le 23 mai 1863 à Annonay, Louis Sabattier, peintre et dessinateur talentueux est surtout connu pour sa collaboration au journal "l’Illustration" durant près de 40 ans. C’est en 1895 que paraissent ses premiers dessins. Avec grâce et humour, l’artiste commence à cette époque à imaginer la vie parisienne.
Louis Sabattier

Sa verve avait le tact et la finesse qui transforment tout en élégance et réduisait l’aspect caricatural de certaines modes féminines, par la fraîcheur de la silhouette ou l’espièglerie du visage.
Les croquis et les grandes pages illustrées qui saisirent les gestes hésitants et le pittoresque du monde de l’automobile en son enfance sont demeurés célèbres. Tous les hommes d’Etat de l’époque ont été vus et interprétés par l’artiste dans leur rôle de représentation ou leurs gestes de gouvernement. Les fêtes russe en France, les réceptions de souverains, les plus fameuses séances parlementaires, les grands procès, ont trouvé dans ce dessinateur un chroniqueur incomparable.
D’après "L’Illustration" : "son crayon n’avait pas le trait acéré jusqu’à la cruauté des dessins de Sem, son contemporain". Sabattier était plutôt considéré comme le Debucourt de son temps.

Après la guerre qui lui inspira des pages d’émotion, de fièvre et d’enthousiasme, il fit un voyage en Extrême Orient, d’où il rapporta par le texte, le dessin, la couleur (et sa couleur était éblouissante) le plus étonnant des reportages. Ses commentaires si personnels et ses dessins prouvèrent alors que sa plume avait toute la richesse de son crayon. Talentueux illustrateur de romans, Louis Sabattier fut pour les romanciers le plus compréhensif des collaborateurs.

L’homme avec sa modestie, son esprit fin et sans acide, sa cordialité simple et prenante, attirait et retenait l’amitié.
Impeccable dans son travail, d’une activité dévorante, linguiste distingué, Louis Sabattier était aussi un passionné de la mer. Son rêve de jeunesse était d’être marin. Longtemps, il a voyagé sur mer, d’où ses toiles très remarquées représentant des marines. Comme un grand nombre d’hommes actifs et contemplatifs à la fois, il était aussi un grand amateur de pêche à la ligne.

C’est en 1935, à Nice que l’artiste s’éteindra dans sa soixante douzième année. Parce qu’il avait gardé une très grande affection pour Annonay, sa ville natale, où il faisait de fréquents séjours, son épouse décida de confier une quantité importante de ses dessins, esquisses et peintures au Musée de la ville.

Portfolio

Ruelle en Orient
Devant l'hôtel des wagons lits en Indochine

Haut de page | Accueil | WebmasterPlan du site | Espace privé | Informations légales | Aide

    

Communauté d'Agglomération du Bassin d'Annonay - Château de la Lombardière - BP 8 - 07430 Davézieux
Tél. : 04 75 67 55 57 - Fax : 04 75 67 66 96

     RSSCommunauté d'Agglomération du Bassin d'Annonay (Ardeche)